Faire de NDDL un incubateur de projets agroécologiques

Publié dans la lettre agriculture de la France Insoumise de mars 2018…

L’aéroport de NDDL est désormais enterré et c’est une nouvelle qui va évidemment dans le bon sens. Pour autant, le futur de la ZAD reste encore flou et peu de projets convaincants ont été avancés jusque-là. L’idée que nous proposons ici – à discuter bien sûr avec les élus locaux, le gouvernement et les occupants de la ZAD- est d’en faire un incubateur de projets agroécologiques. Il existe bien de nombreux incubateurs de startup dans les métropoles, pourquoi ne pas imaginer un incubateur en milieu rural ? L’idée serait d’accueillir pour une période donnée, et après étude du projet agroécologique et de la motivation de son porteur, un agriculteur voulant se lancer mais manquant d’expérience que ce soit au niveau des pratiques culturales ou bien de la gestion d’une exploitation. Il serait pour cela encadré par des agriculteurs expérimentés et bénéficierait de l’accès à des moyens techniques existants ce qui lui éviterait de s’endetter lourdement. Cela permettrait à beaucoup de porteurs de projet qui hésitent à se lancer de tester et de faire évoluer leur projet pour le rendre viable. Des précédents existent (dans la Drôme par exemple) desquels on pourrait s’inspirer pour réaliser un incubateur innovant et ancré dans le territoire. On pourrait par exemple imaginer que la production agricole soit en partie destinée aux écoles et collèges locaux qui pourraient à leur tour visiter l’incubateur. Le dynamisme international cher au grand ouest peut également y être développé facilement via l’accueil d’agriculteurs ou de chercheurs étrangers et la diffusion des connaissances hors du territoire.

Mais pourquoi se concentrer sur des pratiques agroécologiques ? Si cet ensemble de pratiques peut paraitre à certains une utopie issue du passé, il faut voir que l’agroécologie répond à un grand nombre de défis du XXIe siècle. Bien sûr, c’est une agriculture plus respectueuse de l’environnement. On y utilise beaucoup moins d’engrais et de pesticide de synthèse ce qui réduit par exemple la pollution des cours d’eau et des nappes souterraines mais diminue également les émissions de gaz à effet de serre (rappelons que l’agriculture au sens large est responsable de près de 25% des émissions). De plus, les pratiques agroécologiques qui favorisent la vie dans les sols permettent aussi d’y stocker du carbone – ce qui a un effet positif sur la production et permet d’atténuer le changement climatique.

Mais au-delà de l’environnement, l’agro-écologie est viable économiquement ! Si le rendement brut des cultures est similaire aux rendements en agriculture conventionnelle, les charges (engrais) sont infiniment moins importantes, même en prenant en compte les temps de travail plus importants, ce qui fait que le revenu net de l’exploitation agroécologique  à la fin de l’année est supérieur. Et il faut rappeler que la consommation de produits biologiques a explosé en France ces dernières années. Enfin un argument logique plaide aussi en faveur de l’agroécologie sur la zone. NDDL est depuis plusieurs années le cadre de diverses expérimentations de ce type ce qui fait que les sols, non contaminés, sont prêts à porter de tels projets. De plus, il y a au sein de ses occupants un savoir-faire, une connaissance intime du terroir qui s’est développé et sur lesquels les pouvoirs publics auraient tout intérêt à capitaliser.

De nombreux obstacles se dressent sur la construction d’un tel projet, c’est évident. Mais il semble se placer à la convergence des préoccupations des principaux intéressés et des grands défis de demain. C’est pour cela qu’il mérite qu’on y prête attention.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s